EN TRAIN DE LIRE...

Les E-acheteuses De Produits Cosmétiques : Un Phén...

Les E-acheteuses De Produits Cosmétiques : Un Phénomène En Pleine Expansion

Les E-acheteuses De Produits Cosmétiques : Un Phénomène En Pleine Expansion

Le digital dans le secteur de la cosmétique regorge d’opportunités et présente une grande masse de clients potentiels. Cependant, l’univers des cosmétiques est rude et la multiplicité des marques et des produits fait que le comportement des consommateurs change.

Cerner et connaître les tendances d’achat sur internet se révèle être un vrai casse-tête pour les entreprises. En effet, derrière chaque internaute se trouve un consommateur qui aime donner son avis sur l’efficacité et les qualités des produits qu’il achète.

 « Buzz digital », boutiques interactives et « connected shops », bloggeuses, réseaux sociaux : avant de passer à l’acte d’achat, les e-consommatrices scrutent consciencieusement toutes les informations et tous les témoignages postées sur la toile.

Par ici les chiffres !

La typologie de l’e-acheteuse de cosmétiques en Suisse est assez révélatrice des tendances de consommation des produits de beauté sur le digital. Celle–ci vous permettera d’analyser et comprendre la démarche et la stratégie idéale à suivre pour investir dans le digital sur ce secteur d’activité.

Du côté des consommateurs suisses :

  • 60% des Suisses effectuent des recherches en ligne en amont de leur acte d’achat.
  • 28% des Suisses effectuent des recherches de produits cosmétiques via internet avant de passer à l’acte d’achat.
  • 67% des consommateurs achètent des cosmétiques via internet dont 32% le font régulièrement.

Du côté des entreprises suisses :

  • Le nombre de sociétés cosmétiques suisses a doublé au cours de ces 15 dernières années.
  • En moyenne, le secteur suisse de la cosmétique affiche une croissance annuelle qui varie entre 10 et 15% dans les marchés émergents à l’aide du canal e-commerce.
  • 91% des publications en ligne qui sont en lien avec des produits et/ou marques de cosmétiques se font via les réseaux sociaux.
  • En suisse, les entreprises cosmétiques consacrent plus ou moins 15% de leur chiffre d’affaire au marketing.

Vous l’aurez remarqué, les suisses sont très digitalisés. Plus de doute, avant un acte d’achat les recherches se font majoritairement en ligne. Pour les coups de cœur, ou tout simplement pour des raisons pratiques, l’acte d’achat se fait aussi de plus en plus en ligne et se démocratise.

Néanmoins, les cosmétiques font partis des domaines dans lesquels il est indispensable de faire vivre aux consommateurs l’expérience produit. Lors du passage au digital, le marché de la beauté se trouve confronté à un dilemme : comment promulguer des conseils à un client virtuel  et lui faire vivre l’expérience et la proximité de l’univers d’achat réel ?

Tout au long du mois de septembre, Eminence dévoilera son expertise et son savoir-faire digital dans le but de répondre à cette question et ainsi vous guider, vous orienter et vous propulser dans votre démarche en ligne. Une stratégie web réussie, blogs, réseaux sociaux, applications mobiles…le digital n’aura plus aucun secret pour vous !

Vous être un professionnel dans le monde de la beauté ? Vous désirez vous lancer dans le marketing digital ?  Contactez-nous !  

E.T., Social Media & Brand Content Executive chez Eminence


RELATED POST