EN TRAIN DE LIRE...

Google Ads : Quelles nouveautés pour l’année 2020 ...

Google Ads : Quelles nouveautés pour l’année 2020 ?

Google Ads : Quelles nouveautés pour l’année 2020 ?

Google Ads est parmi les plateformes les plus utilisées par les annonceurs souhaitant attirer du trafic qualifié sur leur site web ou boutique en ligne. Google adapte souvent ses règles afin de répondre à des besoins spécifiques. Pour optimiser davantage les campagnes publicitaires lancées sur le moteur de recherche, il est indispensable d’être au courant de l’évolution de cette régie publicitaire.

Evolutions et changements de Google Ads en 2020 :

  • Deux nouveaux segments d’audience

Google Ads propose aux annonceurs deux nouveaux types d’audience, notamment :

  • Les audiences d’affinité

Il s’agit d’une audience qui a manifesté un intérêt pour un sujet bien particulier. Par exemple, vous pouvez cocher « les passionnés de course à pied » lorsque vous paramétrez votre campagne dans Google Ads si votre entreprise vend des chaussures de sport. Pour déterminer ce type de leads, Google prend en considération de nombreux points, notamment l’historique de recherche, les pages fréquemment visitées, etc.

  • Les audiences d’achats saisonniers

Il s’agit d’une option très utile qui permet aux annonceurs de cibler des prospects qui recherchent un produit et/ou un service en vue d’une occasion précise (Noël, Black Friday, fête des mères, etc.).

  • L’élargissement des audiences sur le réseau Display

C’est une nouveauté très efficace et pratique qui permet aux annonceurs de toucher plus de prospects avec le même budget. Tout comme le principe des campagnes publicitaires sur Facebook Ads, cette option permet d’élargir les campagnes Display en atteignant une nouvelle audience qui se comporte de la même manière que les utilisateurs déjà ciblés. Ainsi, l’annonceur augmente le nombre d’impressions, de clics et des conversions sans avoir à augmenter son budget.

  • L’extension d’annonces sous forme de formulaire : LEAD FORM

Il s’agit d’une extension très utile pour booster le taux de conversion sur mobile. Elle aide à recueillir toutes les informations nécessaires d’un prospect, sans que celui-ci sorte du moteur de recherche. Dans le cas où l’utilisateur est connecté avec son compte Google, il peut accéder au formulaire déjà prérempli avec ses informations. Avec cette extension, le prospect n’a pas besoin de visiter votre site.

  • Bumper : un outil de création vidéo

Cet outil permet à quiconque, avec une vidéo de moins de 90 secondes, de créer une série d’annonces vidéo de 6 secondes chacune, et de les poster facilement sur YouTube.

Selon les résultats d’une étude menée par Lipton Ice Tea, Google et Marketing Scan, les ventes d’une boutique en ligne ont augmenté de plus de 13% grâce aux Bumper Ads. C’est l’une des meilleures nouveautés 2020 de Google Ads, particulièrement recommandée pour améliorer l’efficacité et l’impact des campagnes vidéo.

  • Les annonces illustrées ou Gallery Ads

Les annonces illustrées sont un nouveau type de format publicitaire mobile qui mérite le détour. Il s’agit d’une annonce qui apparaît en haut des SERP avec un carrousel de huit images que l’internaute peut balayer. On retrouve également un titre cliquable et un URL, avec une description sous chaque image. Selon les tests menés par le géant américain, les annonces illustrées permettent de générer 25% d’engagements en plus que les annonces textes standards. Cette nouveauté peut vous aider à faire évoluer vos campagnes publicitaires sur le moteur de recherche.

  • “Average position” ou “Position moyenne” des annonces : une métrique supprimée

Un grand changement dans les rapports de Google a été introduit avec le retrait de la “position moyenne” des indicateurs de Google Ads.

Cet indicateur a été longtemps suivi et optimisé par les trafics managers, annonceurs et agences. Il a été retiré de nos indicateurs en faveur d’un indicateur plus récent et plus précis :

  • le taux de top impression, appelé « Absolute Top », c’est-à-dire en 1ère position.
  • le taux d’impression « Top », qui correspond aux 3 annonces de haut de page.

Depuis que les solutions d’enchères automatiques (smart bidding) deviennent de plus en plus importantes, les stratégies d’enchères manuelles de positionnement deviennent de moins en moins utiles.

Pour cela, Google Ads invite les annonceurs à consulter :

  • le « Search Absolute top impression share », qui reflète les impressions associées à l’emplacement Top Absolu.
  • le « Search Top IS », un indicateur similaire mais pour les positions Top, et non Absolute.

 

  • Des vidéos dans les annonces display responsive :

Cette fonctionnalité permet de préparer vos images et vos publicités pour qu’elles puissent s’adapter et être diffusées automatiquement sur les multiples formats et encarts disponibles sur le réseau des sites partenaires de Google.

Parmi ces formats, on trouve :

 Annonces display responsive

Google AdWords : quels sont les avantages de l’automation ?

  • Cibler les prospects et les clients

Comprendre l’audience d’une requête est indispensable pour les enseignes qui souhaitent optimiser leur conversion en ligne. Concrètement, que sait-on des internautes qui effectuent une requête ? Ils peuvent être classés en quatre catégories :

  1. Les visiteurs qui ne laissent aucune information sur eux ;
  2. Les prospects ;
  3. Les prospects « chauds » qui désignent ceux qui ont déjà visité le site d’e-commerce concerné et ont commencé à s’inscrire puis ont arrêté en cours ;
  4. Les clients qui ont déjà commandé sur le site.

En fonction de ces profils, il est important de ne pas gérer les enchères et les messages de la même façon. C’est pourquoi Google a mis en place des outils pour cibler les internautes :

  • « In market for search ads » : l’internaute qui est régulièrement intéressé par le domaine commercial concerné et qui a de fortes chances de convertir.
  • « Similar users » : la personne qui a effectué la requête, est habituée à naviguer sur des sites semblables à celui de l’annonceur, ressemble dans son comportement à vos clients avérés et a des chances de convertir.
  • « Remarketing search » : consiste en l’utilisation de listes de retargeting sur les campagnes Google AdWords.
  • « Customer match » : la base de données clients est envoyée par l’e-commerce à Google (nom, prénom, numéro de téléphone et e-mail), qui parvient à les retrouver sur le web. Il est alors possible de proposer des enchères et des annonces différentes, ou bien de les exclure s’il s’agit de clients fidèles auxquels il n’est pas nécessaire d’adresser une campagne Google AdWords.

Le bon usage de ces outils permet d’améliorer le retour sur investissement (ROI) avec Google AdWords.

L’exemple concret présenté lors de la conférence à la Paris Retail Week est celui d’une société dont les cibles commerciales sont les familles.

Cette enseigne souhaitait augmenter sa volumétrie de leads et sa visibilité, tout en diminuant son coût Google AdWords. Des campagnes display ont été créées puis segmentées en fonction des audiences afin d’adresser à la cible les bons messages au bon moment. En parallèle, des annonces responsives ont été conçues pour s’adapter à tous les supports digitaux et la campagne a été réalisée en « Similar users ».

En deux mois, le nombre de leads a augmenté de 13%, le nombre de clics de 88% et le coût d’acquisition a diminué de 36% grâce à Google AdWords.

  • Les avantages de l’automation et du machine learning :

Le concept du “machine learning” donne aux ordinateurs la capacité d’apprendre sans être explicitement programmés. Il se base sur la data : plus elle est importante, plus l’algorithme est pertinent et efficace.

Il y a une dizaine d’années, une agence SEA spécialisée dans Google AdWords devait gérer les mots clés et les enchères, en plus de la multiplication des supports et la transformation digitale. A cette somme de travail déjà importante s’ajoutait la gestion des systèmes, des annonces, des modèles d’attribution ou encore des conversions cross-devices (lorsque l’acheteur commençait un achat sur son téléphone et finissait sur son ordinateur, par exemple). Ce processus représentait un travail conséquent.

Aujourd’hui, les campagnes Google AdWords bénéficient des « smart biddings » qui prennent en compte les signaux d’utilisateurs (localisation, heure de la journée, support utilisé), du moteur de recherche (comportement des utilisateurs au quotidien, ce qu’ils aiment et les requêtes qu’ils effectuent) et des annonceurs (base clients, audience). Ces éléments sont combinés pour gérer les enchères de manière automatique : il s’agit de l’automation.

L’annonceur peut alors se concentrer sur les objectifs stratégiques de sa campagne, et laisser à l’algorithme le soin de décider en temps réel si chaque internaute est un bon client ou non.

On peut également mentionner les scripts AdWords, qui permettent d’automatiser des actions sans valeur ajoutée et répétitives. Si quelque chose intervient sur le site ou le flux de produit, une action automatique est réalisée. Par exemple, si le temps de livraison d’une société de restauration dépasse 45 minutes, le prix de l’enchère est automatiquement ajusté à la baisse. L’automation permet donc d’éviter de décevoir le consommateur et d’optimiser le ROI.

Ces dernières années Google Ads a fait beaucoup d’adaptations. Si vous voulez lancer de nouvelles campagnes SEA, n’hésitez pas à nous contacter :  https://eminence.ch/contact-agence-marketing-geneve/

A très bientôt !


Retrouvez nos services associés :