EN TRAIN DE LIRE...

Une fuite de données cause la fermeture de Google+...

Une fuite de données cause la fermeture de Google+

Une fuite de données cause la fermeture de Google+

Il y a 2 semaines, Google a annoncé la fermeture de son réseau social Google+, 7 ans après son lancement. Le géant a en effet subi une faille de sécurité dans l’API de son réseau social en mars 2018, ce qui a potentiellement compromis les données de plus de 500’000 utilisateurs.

Google avait décidé de ne pas ébruiter cette fuite afin d’éviter les potentielles sanctions et de préserver son image. Néanmoins, après 6 mois de silence, Google s’est finalement exprimé sur cette affaire via son blog. La firme indique que 438 applications tierces ont pu avoir accès aux données privées, mais qu’il est à ce jour impossible de savoir si celles-ci ont été exploitées parce que les logs d’utilisation de l’API ne sont conservés que pendant 2 semaines.

Quelles sont les conséquences de la fuite ?

Ben Smith, VP Global Field Engineering, informe via un blog post qu’il n’y a aucune preuve que les développeurs aient pu être au courant de la faille, ni que les données aient été utilisées à mauvaise escient. Il précise que les données qui ont été touchées par la fuite concernent les profiles utilisateurs, c’est-à-dire le nom, l’adresse email, la profession, le genre, et l’âge. Les articles publiés sur Google+ ainsi que les numéros de téléphones et le contenu G Suite n’ont pas été compromis.

Étant donné que les utilisateurs concernés n’ont pas été prévenu de la faille en mars, il est désormais impossible d’identifier les personnes concernées. En effet, Google garde en mémoire les données API des 2 dernières semaines uniquement. Les conséquences d’une telle fuite restent donc floues au jour d’aujourd’hui.

Google s’est vu forcé d’assumer que sa plateforme générait peut d’intérêt et de session de la part des utilisateurs. A titre indicatif, 90% des sessions sur Google+ étaient inférieures à 5 secondes. La firme prévoit l’arrêt progressif de sa plateforme Google+ sur 10 mois pour laisser le temps aux utilisateurs de télécharger et/ou transférer leurs données. La clôture définitive est donc prévue pour août 2019.

Google a néanmoins rassuré ses utilisateurs sur le fait qu’ils ont désormais plus de contrôle sur leur données privées, notamment les données enregistrées sur les comptes Gmail, et que l’accès aux comptes a été retravaillé pour améliorer la sécurité.

Google en quelque chiffres

Google+ est accessible depuis le 28 juin 2011. Dans sa phase de lancement, il était seulement possible d’accéder à la plateforme via invitation d’un utilisateur existant. 88 jours après le lancement de Google+, la plateforme comptait déjà plus de 40 millions d’utilisateurs. C’est la croissance la plus rapide de toute l’histoire des réseaux sociaux ! En comparaison, Facebook a atteint le même nombre d’utilisateur après 1325 jours.

Évolution du nombre de comptes Google+

2011

  • 28 Juin: lancement
  • Septembre: 40 millions

2012

  • Mars: 100 millions
  • Avril: 170 millions
  • Juin: 250 millions
  • Décembre: 500 millions

 

En 2015, Google+ s’est vu offrir un nouveau souffle grâce à un design plus moderne et épuré. Le but était de rendre la plateforme plus simple et rapide d’utilisation. De nouvelles fonctionnalités ont été installées telles que les communautés et les collections.

Les alternatives à Google+

Pour les personnes qui utilisaient Google+ à des fins professionnelles, Xing et LinkedIn ont la capacité de remplacer la plateforme de Google. Les 2 réseaux ont une version gratuite et une version premium payante. Les versions gratuites permettent de partager des informations professionnelles, des photos, vidéos, partage de post et envoie de messages. LinkedIn compte plus d’un demi-milliard d’utilisateurs. C’est donc une très bonne alternative pour du networking professionnel.

 

Vous cherchez des réseaux sociaux pertinents pour votre business ? Grâce à un audit, Eminence, votre agence de marketing digital basée à Genève, vous fournit une recommandation personnalisée pour booster votre stratégie social media.