EN TRAIN DE LIRE...

Comment faire un audit SEO et quels sont les meill...

Comment faire un audit SEO et quels sont les meilleurs outils pour bien évaluer le trafic d’un site ?

Comment faire un audit SEO et quels sont les meilleurs outils pour bien évaluer le trafic d’un site ?

Un audit SEO vous permet d’analyser les points forts et les points faibles de votre site web. Grâce à celui-ci vous serez en mesure d’apporter des améliorations et de mieux positionner vos pages dans les résultats Google. Ce bilan de vos pratiques SEO vous guidera vers des solutions concrètes pour augmenter votre trafic et améliorer votre référencement naturel.

Comment faire un audit SEO ?

 

qu’est-ce qu’un audit SEO ?

Un audit SEO est un état des lieux de votre site qui contient des analyses et des recommandations établies selon 3 grands axes : technique, contenu et popularité.

En établissant cet audit, vous pouvez identifier les critères qui favoriseront votre positionnement et identifier les faiblesses du site ou les éventuels facteurs bloquants.

L’audit SEO Technique

L’audit technique commence par diverses vérifications pour déterminer à quel point il est facile d’explorer votre site par les moteurs de recherche et s’il y a des problèmes d’indexation, de classement ou de fonctionnement.

L’audit SEO du contenu

L’audit du contenu est une analyse des contenus existants d’un site afin de trouver les optimisations possibles à effectuer. En améliorant les contenus, la structure et la navigation vous simplifierez l’accès et la compréhension aux moteurs de recherche et aux internautes.

L’audit SEO de popularité

L’audit de popularité s’intéresse à la notoriété ainsi que l’autorité d’un site sur internet en proposant des solutions pour améliorer l’e-réputation du site.

Les étapes d’un audit SEO :

 

  • Étape 1 : Vérifier le trafic et le positionnement des pages

Cette première étape est indispensable : elle permet d’analyser la performance des pages du site ce qui servira de base pour l’audit des contenus.

Tout d’abord, des experts SEO regarderont les pages qui génèrent le plus de trafic naturel et celles qui n’arrivent pas à se positionner sur vos mots-clés cibles.

Google Analytics et Search Console vous permettront de vérifier le trafic généré par votre site.

Pour découvrir comment les visiteurs parcourent votre site, vous pouvez analyser les URL à l’aide de Google Analytics. L’outil vous fournit des statistiques liées aux interactions clés telles que le taux de rebond, le temps moyen passé sur le site et bien sûr le trafic généré.

Avec Google Search Console, vous pouvez voir ce que les internautes ont tapé pour arriver sur votre site. Le nombre de clics et le nombre d’impressions des pages dans les résultats Google sont des indicateurs qui vous permettront de connaître les pages les plus performantes de votre site.

Étape 2 : Analyser les contenus

Le contenu est la matière première de vos pages pour qu’elles puissent se positionner correctement dans les moteurs de recherche.

  • Commencez par distinguer les pages performantes et non-performantes :

Une page performante est tout simplement une page qui arrive à se positionner dans la première page de Google (position 1 à 10) et qui génère du trafic.

Une page non-performante peut l’être pour diverses raisons :

  • Elle est de mauvaise qualité : la page manque de contenu, est mal rédigée ou mal structurée au niveau des balises. Dans ce cas, il faudra identifier le problème pour optimiser cette page.
  • Elle est en doublon avec une autre page : S’il existe une deuxième page qui traite du même sujet, Google n’en mettra qu’une seule en avant. La page la moins performante des deux doit être redirigée en 301 vers la page qui a le plus de potentiel.
  • Elle est non pertinente : Il se peut que la page ne vise pas de mots-clés recherchés par les internautes. Nous vous conseillons de réorienter la page vers d’autres mots-clés à fort volume de recherches.

 

  • Les critères à analyser au niveau du contenu


La qualité et la longueur des contenus :

Si votre contenu est long et ne répond pas aux attentes des utilisateurs, votre page risque d’être défavorisé par les moteurs de recherche. Un article de blog de 300 mots expliquant un concept complexe serait considéré comme peu qualitatif. A contrario, mettre entre 1000 à 2000 mots sur certaines pages du site comme la page d’accueil ou les pages produits est contre-productif.

Les balises titles et meta descriptions

La balise title aide Google à comprendre le contenu de la page qu’il parcourt. Quant à la balise meta description elle sera déterminante de votre taux de clic. La description a pour objectif de donner envie à l’internaute de cliquer sur votre résultat si celui-ci correspond bien à sa recherche.

Les balises Hn et structuration du contenu

Tout texte doit être correctement formaté en utilisant H1 pour le titre principal, H2 pour les titres des paragraphes et éventuellement H3 pour les sous-parties. Vous devez inclure votre mot-clé principal et ses variantes dans votre H1 et dans quelques H2 en veillant à rester naturel. Toutefois, il est complètement inutile et contre-productif de répéter plusieurs fois votre même mot-clé et de le mettre en gras plusieurs fois dans le corps du texte.

Les images doivent être optimisées avec la balise alt et ne pas être trop lourdes afin de minimiser le temps de chargement.

Duplication interne et externe

Dans le cas de la duplication interne, vous pouvez utiliser les redirections 301 à l’aide du fichier .htaccess pour rediriger les visiteurs et les robots d’exploration. Il y a des cas légitimes où plusieurs URLS peuvent avoir le même contenu. Dans ce cas précis, il est possible d’indiquer à Google quelle URL lui semble être la référence par rapport aux autres grâce à la balise canonical.

Pour la duplication externe, si vous avez été plagié, vous pouvez d’abord contacter le plagiaire pour lui demander d’enlever les contenus copiés. Vous pouvez aussi avertir l’hébergeur du caractère illicite du site qui copie en engageant sa responsabilité mais également signaler le vol du contenu à Google. En dernier recours, vous pouvez procéder à un constat d’huissier et porter plainte.

  • Étape 3 : Améliorer la structure du site

Votre structure de site est un autre critère essentiel du référencement. Il s’agit tout simplement de la manière dont les pages de votre site web sont organisées.

  • Comprendre l’architecture du site

L’architecture de vos pages web et les liens internes facilitent la navigation et équilibrent la distribution de l’autorité transmise par d’autres pages à votre site.

Vous avez le choix entre une architecture plate qui permet en moins de 2 clics d’accéder à toutes les pages de votre site et une architecture en silo qui améliore la compréhension des robots de Google.

  • Repérer les pages profondes et orphelines

Lorsque vous analysez la structure de votre site, il est important de vérifier le niveau de profondeur de chacune de vos pages. Avoir des pages avec un niveau supérieur à 6 ou 7 peut commencer à poser des problèmes.

Il peut également y avoir des pages orphelines n’étant pas liées au reste du site par des liens internes. Les robots d’exploration ne peuvent donc pas accéder à ces URL pour les crawler. Ce problème se produit généralement après une refonte de l’architecture d’un site au cours de laquelle les liens ou les menus de navigation ont été modifiés. Ces pages peuvent être encore indexées par Google mais perdent de leur puissance.

  • L’état du maillage interne

Assurez-vous que vous avez bien lié vos pages connexes entre elles en vérifiant plusieurs éléments :

  • Utiliser les bonnes ancres de lien avec un profil varié.
  • Lier en priorité les pages que vous souhaitez pousser sur Google.
  • Inclure entre 2 et 10 liens internes par page.

 

  • Étape 4 : Identifier les problèmes techniques

Avec les outils que vous avez à votre disposition, il est possible de détecter de nombreuses erreurs techniques sur le site que vous analysez. Voici les principales erreurs à vérifier :

  • Vérifier le fichier robots.txt

Robots.txt est un petit fichier texte que parcourent les robots des différents moteurs de recherche afin d’explorer votre site web. Il contient de nombreuses instructions à l’attention des robots, permettant ainsi de contrôler directement les opérations d’exploration et d’exclure certaines pages si besoin.

  • HTTPS

Avoir un site web sécurisé est l’une des priorités de Google.

Le protocole HTTPS signifie que votre connexion est sécurisée par un certificat SSL qui crypte le lien entre le serveur et le navigateur. Cela permet une navigation sécurisée et des paiements protégés.

  • Réparer les liens cassés

Les liens cassés sur votre site impactent non seulement votre référencement naturel mais aussi votre expérience utilisateur.

Grâce à Google Search Console, vous pouvez chercher manuellement les liens brisés dans le rapport de couverture. Broken Link Checker permet également d’inspecter les liens de votre site web.

  • Les codes de réponses

Le fait d’avoir des codes de réponses corrects et des redirections qui fonctionnent contribue à une meilleure expérience utilisateur. Lorsqu’un internaute envoie une requête à un serveur, ce dernier doit en théorie répondre par le code de statut « 200 OK ». Si une page n’est plus disponible, une erreur de type « 4xx » s’affiche. Les codes « 5xx » sont, quant à eux, des erreurs liées à votre serveur.

Pour identifier ces erreurs, utilisez Screaming Frog ou bien Google Search Console.

  • La vitesse du site

Plus votre site est rapide, notamment sur mobile, plus Google est susceptible de vous récompenser en vous favorisant dans ses résultats. À l’inverse, un temps de chargement relativement long peut vous pénaliser.

PageSpeed Insights est un des outils qui permet d’analyser les versions responsives de votre site (tablette, mobile, desktop). Il vous donne un aperçu de la vitesse de vos pages et vous propose des suggestions d’amélioration.

  • Étape 5 : Examiner les backlinks

Les backlinks ou liens entrants ont toujours un rôle primordial dans le positionnement de vos pages. Voici donc les points à vérifier pour optimiser vos backlinks :

  • Le profil de liens

La première étape à réaliser est de vérifier votre profil de backlinks afin de l’évaluer et de connaître votre autorité de domaine sur internet. Cela vous aidera à estimer si vous devez créer plus de liens.

  • Les ancres de liens

En général, la majorité des backlinks sont liés à des ancres de marque ou à des ancres génériques. Les ancres peuvent aussi contenir les mots-clés que vous ciblez mais méfiez-vous à ce qu’elles ne soient pas non plus sur-optimisées. En effet, en cas d’abus votre SEO pourrait être impacté.

  • Pages liées

La dernière étape de l’audit de backlinks consiste à regarder quelles sont les pages qui bénéficient le plus de ces backlinks afin d’améliorer la distribution du PageRank via le maillage interne.

Le but est de mettre en place des liens internes entre vos pages qui bénéficient de liens et celles qui n’en ont pas pour améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche.

 

Liste des meilleurs outils d’analyse pour le SEO :

 

  1. SEMrush :

SemRush est un logiciel professionnel de référencement naturel très complet. Il permet d’évaluer la position de votre site ou d’une page web sur un mot-clé donné. Cette analyse peut porter sur des recherches organiques et sur des campagnes Google Ads.

L’outil propose également des fonctionnalités plus avancées. Il permet une analyse du trafic, des mots-clés et des liens de votre site, comme ceux de vos concurrents. Et ce n’est pas tout, l’outil permet également une analyse plus technique de votre site.

  • Avantage :

Le référencement répond à deux enjeux : être utile aux internautes et plaire aux algorithmes de Google. Pour y parvenir, il faut répondre à plusieurs critères. SemRush offre des fonctionnalités pour vous aider à identifier les requêtes sur lesquelles vous positionner, à rédiger des contenus qui performent plus que ceux de vos concurrents et à vous accompagner dans l’optimisation technique de votre site.

  1. Ubersuggest :

UberSuggest est un générateur de mots-clés destiné aux rédacteurs web, aux community managers et aux référenceurs souhaitant optimiser leur stratégie de contenus afin d’être mieux positionnés sur les moteurs de recherche.

  • Avantage :

Il permet non seulement de trouver les mots-clés adaptés à votre contenu web, mais aussi d’améliorer le positionnement de votre site ou de votre blog sur les moteurs de recherche. Ce générateur de mots-clés permet alors de booster le trafic sur votre site internet.

  1. SpyFu:

Spyfu est un système basé sur le marketing de recherche et dédié à l’optimisation SEO. Il s’agit d’un outil très intuitif et facile à utiliser qui vous renseigne sur les activités des concurrents : qu’il s’agisse de backlinks ou de SEO Chat. Vous pouvez également vérifier si vos pages sont correctement indexées.

  • Avantage :

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes de Spyfu est celle des mots-clés partagés. Le système vous montre le nombre de mots-clés que vous utilisez ainsi que ceux de vos concurrents. Vous pouvez donc voir quels mots clés vous avez en commun et créer de nouveaux mots-clés sur lesquels vous n’êtes pas encore positionné par rapport à vos concurrents.

  1. Majestic :

Majestic SEO est un outil d’analyse des backlinks. Il cartographie le Web pour vous fournir les données de Link Intelligence dont vous avez besoin pour dominer votre marché.

  • Avantage :

Majestic SEO a pour objectif de classer les liens en fonction de leur importance pour votre site web ! Ainsi, grâce au Trust Flow, qui est un indicateur de qualité, vous pourrez estimer la qualité d’une adresse URL ou d’un site web. De la même manière, l’indicateur « Citation Flow » vous permettra de connaître la popularité du site concerné.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter ! Nos experts vous donneront les techniques SEO qui feront décoller votre business. Par ici : https://eminence.ch/contact-agence-marketing-geneve


Retrouvez nos services associés :